Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil » CultuSamim » Arts » Un colloque international sur la Créativité musicale et les cheminements culturels
congrés

Un colloque international sur la Créativité musicale et les cheminements culturels


Sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Université de Tunis) et le ministère des Affaires culturelles, le Laboratoire de recherche CUNTIC et l’Institut Supérieur de Musique de Tunis (ISMT) organisent, en partenariat avec le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (CMAM), du 7 au 9 décembre 2017, le Congrès international de Tunis autour du thème : La Modalité au prisme de la modernité « Créativité musicale et cheminements culturels entre apports, hybridations et mutations identitaires ». Une rencontre laborieusement et assidument préparée par une équipe d’organisation minutieusement et amicalement coordonnée par Samir Becha (Directeur de l’Institut Supérieur de Musique de Tunis) et Anis Meddeb (Directeur Général du Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes).

Les travaux se déroulement, jeudi 7 et samedi 9, au Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes Palais Ennejma Ezzahra – Sidi Bou Saïd, tandis que les travaux du vendredi auront lieu à l’Institut Supérieur de Musique de Tunis.

Un programme alléchant est bien tissé pour la circonstance :

¤ Une allocution d’ouverture du Pr. Mohamed Zinelabidine Ministre des Affaires Culturelles et Directeur du Laboratoire de recherche en culture, nouvelles technologies et développement (CUNTIC)

¤ Douze séances scientifiques, meublées par non moins de 31 conférenciers venant d’Algérie, Belgique, Emirats Arabes Unis, France, Italie, Liban, Etats Unis, Tunisie.

¤ Ces travaux seront clôturés par un concert Maqâmât d’une pléiade de musiciens :

Anis Klibi (violon), Saddam Kammoun (qânoun), Anis Agrebi (oud), Salah Jebali (nây), Slim Jmal (târ), Ahmad Yazidi (darbouka), Maher Karoui (contrebasse), Ahmad Rebai (chant), Abir Derbal (chant).

¤ En marge du congrès, sont programmés : des rencontres avec l’ethnomusicologue français spécialisé dans les musiques d’Asie Centrale, Jean During,  les 04 et 05 décembre 2017; un Atelier d’ethnomusicologie : En-quête d’authenticité, le 04 décembre ; et un Master class : L’approche persane de la performance maqâmique, le 05 décembre.

 

Ci-dessous, l’argument du colloque et le programme détaillé :

 

CONGRÈS INTERNATIONAL DE TUNIS

7-8-9 décembre 2017

 

LA MODALITÉ AU PRISME DE LA MODERNITÉ

Créativité musicale et cheminements culturels entre apports, hybridations et mutations identitaires

 

Stratification d’émotions, empreinte des peuples et des individus, la musique se colore à travers les siècles par le vécu des sociétés et constitue à ce titre un témoin majeur de l’histoire des civilisations. A chaque génération sa modernité, son acception du changement, de l’innovation, du progrès, son positionnement vis-à-vis du passé, son image du présent et ses propres aspirations, son attirance pour la rupture ou pour une continuité rénovée. Nonobstant les apports et les changements, la musique demeure le miroir d’une identité collective et d’une circulation du savoir à travers les générations.

Dans le cadre des musiques modales de tradition orale et dans la sphère des pratiques musicales des pays du Maghreb et du Mashriq, la modalité, plus qu’un système constitué d’un ensemble de modes et de formes musicales, est un mode d’appréhension de la musique. Les questions relatives à la modernité, au positionnement de l’individu dans sa propre contemporanéité, au dialogue ou au rejet des modernités respectives entre civilisations n’a pas été étranger à son parcours. Dans les périodes d’effervescence intellectuelle et créative, de progrès technologique et de basculements esthétiques, les questions du renouveau et de l’identité se sont posées avec plus d’acuité sur les plans de l’approbation et de la contestation. Quel fut donc le rôle des intellectuels, des compositeurs et des interprètes notamment durant la première moitié du xxe siècle au Maghreb et au Mashriq ? Quelle philosophie de l’art et du renouveau et quelle conception de l’innovation ont-elles motivé leurs créations littéraires et artistiques ? Peut-on penser que la coloration de l’empreinte modale par le renouveau des générations a pu conserver le fil conducteur de l’identité modale – fil conducteur dont il y a lieu de déterminer les constituants – et qu’en est-il aujourd’hui de notre positionnement face à la modernité ? Peut-on encore parler d’une pensée culturelle en rapport avec une production musicale ou la vocation commerciale a-t-elle effacé toute pensée dans une aliénation à une modernité chimérique à teneur pécuniaire ? Qu’en est-il du rôle de l’industrie du disque dans la promotion ou dans l’effacement des identités ? Dans le rapport dialectique que peut entretenir la modernité avec la tradition, entre rupture et continuité métamorphosée, quel rôle pour l’oralité dans la transmission contemporaine du savoir ? Quel impact des nouvelles technologies et des propositions organologiques contemporaines ? Quel impact des possibles décalages – sur le plan des temporalités, des contextes et des champs de signifiance – dans la circulation des idées, des concepts et particulièrement des notions de modernité et de postmodernité entre Orient et Occident ?

Ce congrès se donne pour objectif d’ouvrir le débat dans le cadre d’un questionnement autour de la notion même de modernité dans les rapports dialectiques qu’elle peut entretenir avec l’essence des musiques monodiques modales de tradition orale, leur identité et leur continuité. Il se veut fondamentalement ouvert à l’interdisciplinarité de par un encouragement des réflexions mettant en exergue les rapports entre pratique et théorie, des études inter-arts, des études comparées entre modalité d’Orient et racines modales des musiques occidentales et des contributions sociologiques et philosophiques.

Dans cet appel à une réflexion autour de la Modalité au prisme de la modernité, le prisme occupe une position centrale en faisant référence à la fois au sens scientifique du terme en optique, par les propriétés du prisme en matière de réfraction et de décomposition, et au sens figuré faisant référence à la transformation voire à la déformation du réel. En d’autres termes : que nous renvoient les acceptions successives de la modernité – et de la postmodernité –, de la modalité en tant qu’univers systémique, esthétique et sémiotique sur le plan de la créativité musicale, des structures didactiques et de la pensée musicologique, philosophique et sociologique ?

Les propositions de contribution pourront s’articuler autour des axes suivants :

 

AXE 1 : Approches conceptuelles autour des thèmes suivants : modalité (tabʻ, maqām), modernité, postmodernité, éthos modal, identité, tradition, transmission, mondialisation, homogénéisation, innovation.

 

AXE 2 : Approches analytiques des courants modernistes au Maghreb et au Mashriq :

  1. Analyse des courants idéologiques et esthétiques
  2. Le débat entre modernistes et traditionnalistes.

 

AXE 3 : Approches historiques et comparatives des cheminements créatifs et des évolutions des enjeux économiques de la musique (particulièrement la modalité en Occident pour ce qui est des cheminements créatifs et l’industrie du disque pour ce qui est des enjeux économiques).

 

AXE 4 : Débats d’actualité en matière de sémiotique modale.

 

AXE 5 : Approches esthétiques et philosophiques des rapports entre spécificité modale, identité culturelle et processus de modernisation.

 

AXE 6 : Analyse sociologique des mutations artistiques entre évolutions créatives et processus d’acculturation.

 

AXE 7 : Le vécu artistique : témoignages empiriques et corrélations entre théorie et pratique.

 

Programme

 

 

JEUDI 07 DECEMBRE 2017

Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes Palais Ennejma Ezzahra – Sidi Bou Saïd

 

08h30-09h : Accueil des participants

09h : Ouverture du congrès

09h-09h05 : Allocution de M. Anis Meddeb Directeur Général du Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (CMAM)

09h05-09h15 : Allocution de S.E. M. Mohamed Zinelabidine Ministre des Affaires Culturelles et Directeur du Laboratoire de recherche en culture, nouvelles technologies et développement (CUNTIC)

09h15-09h20 : Allocution de M. Samir Becha Directeur de l’Institut Supérieur de Musique de Tunis

09h20-09h25 : Mot de bienvenue et présentation du congrès, Mme Fériel Bouhadiba Coordinatrice scientifique du CIT

09h25-10h : Pause café

10h-11h : Première séance/Séance plénière

Modératrice : Fériel Bouhadiba

            10h-10h40 : Conférence plénière : Mahmoud Guettat

المقامية  العربية: الأصول و التطورات

10h40-11h : Débat

 

 

11h-12h20 : Deuxième séance

Modérateur : Mahmoud Guettat

Spécificité modale, identité culturelle et processus de modernisation : approches esthétiques et philosophiques

 

11h-11h20 : Rachid Cherif, Traditionalisme et innovation de la chanson populaire tunisienne

11h20-11h40 : Xavier Hascher, Modalité, modernité, modèle : un éclairage généalogique et critique

11h40-12h : Samir Becha, Repenser la modalité musicale au début du XXIe siècle. Quel intérêt ? Quel apport ?

12h-12h20 : Mohamed Chafik Gouja, La pensée musicale arabe : éléments de dimensions civilisationnelles

12h20-12h40 : Meriem Abid Dhbeibi, Musique Occidentale : créativité et diffusion

12h40-13h : Débat

13h-15h : Déjeuner

15h-16h : Troisième séance

Modérateur : Xavier Hascher

Modalité, modernité et numérique

15h-15h20 : Sylvaine Leblond Martin, Les standards d’encodages numériques et les musiques de tradition orale du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et du bassin méditerranéen – L’impact de ces nouvelles technologies sur les monodies modales

15h20-15h40 : Lamia Bouhadiba, Musique modale, droit et modernité : nouvelles interrogations à l’ère du numérique

15h40-16h : Débat

 

16h-17h : Visite du Palais du Baron d’Erlanger et du musée du CMAM

17h-17h20 : Pause café

17h20-18h20 : Quatrième séance

Modérateur : Jean During

Le vécu artistique : témoignages empiriques et corrélations entre théorie et pratique

17h20-17h40 : Jean Lambert, La modalité dans l’inventaire du chant de Sanaa : un paramètre constructiviste pour la description

17h40-18h : Saifallah Ben Abderrazak, L’œuvre de Alī al-Darwīsh et sa répercussion sur la pensée musicale en Tunisie

18h-18h20 : Dinko Fabris, Nouvelles perspectives de la musicologie face à la Méditerranée, 90 ans après la fondation de la Société Internationale de Musicologie.

18h20-18h40 : Débat

Vendredi 08 décembre 2017

Institut Supérieur de Musique de Tunis

 

09h-09h30 : Cinquième séance/Séance de présentation des posters et performance musicale

 

09h30-10h50 : Sixième séance

Modérateur : Samir Becha

Approches analytiques des courants modernistes au Maghreb et au Mashriq : le débat entre modernistes et traditionnalistes

 

09h30-09h50 : Ghassan Sahhab, الحداثة ـ مقارنة بين النظرية والتطبيق ـ آلة القانون نموذجا

09h50-10h10 : Mario Mazzoli, Sounding Arabic: the banalization of the maqām modal system in Mediterranean pop-folk music

10h10-10h30 : Fakher Hakima, المؤلفات الموسيقية العربية المعاصرة بين الاسلوب المقامي والاسلوب التونالي دراسة تحليلية

10h30-10h50 : Mondher Ayari, Comment les auditeurs organisent-ils la structure dynamique du maqâm et la progression temporelle d’une pièce musicale moderne? : Analyse cognitive de l’œuvre de Mounir Baschir

10h50-11h10 : Débat

11h10-11h30 : Pause café

 

11h30-12h50 : Septième séance

Modérateur : Mondher Ayari

Analyse sociologique des mutations artistiques entre évolutions créatives et processus d’acculturation

 

11h30-11h50 : Mohamed Masmoudi, ظاهر الصياغة المقاميّة ومُضمرها في الترتيل المعاصر للقرآن الكريم

11h50-12h10 : Rim Jmal, Le développement du sens musical chez l’enfant tunisien : l’effet du contexte modal

12h10-12h30 : Nacim Khellal, La musique kabyle moderne entre ouverture sur les cultures du monde et processus d’acculturation

12h30-12h50 : Salwa Hfaiedh,         هل من آفاق للتفاعل؟ . الحداثة والمالوف التونسي

12h50-13h10 : Débat

13h10-15h : Déjeuner

15h-16h20 : Huitième séance

Modérateur : Jean Lambert

Approches historiques et comparatives des cheminements créatifs

15h-15h20 : Nicolas Meeùs, La transformation d’une musique de tradition orale en une musique écrite : le cas du chant de l’Église chrétienne latine

15h20-15h40 : Bruno Moysan, La modalité lisztienne entre idéologie du progrès et anti-modernité

15h40-16h : Amer Didi, Le mi altéré est naturel. Le mi naturel est-il altéré ?ou Le diatonisme dans la musique arabe. Etude historique et analytique des genres diatoniques dans la musique du Levant Arabe

16h-16h20 : Amine Beyhom, Entre ethnomusicologie et musicologie – Le dilemme de la musicologie autochtone du maqām

16h20-16h40 : Débat

16h40-17h : Pause café

 

17h-18h : Neuvième séance

Table ronde : Musique arabe, dialogue inter-arts et modernité

Modératrice : Lamia Bouhadiba

 

18h-19h20 : Dixième séance

Modérateur : Amine Beyhom

Approches analytiques des courants modernistes au Maghreb et au Mashriq : Analyse des courants idéologiques et esthétiques

 

18h-18h20 : Anis Gouissem, Analyse conceptuelle de l’homogénéisation du thème de Touchia Zidane et de l’authenticité modale des thèmes recréés dans la danse Bacchanale

18h20-18h40 : Haythem Bouzguenda, La musique tunisienne traditionnelle à la croisée de la modernité : approche analytique et empirique

18h40-19h : Leila Habbachi, L’ornement comme indice d’évolution moderniste

19h-19h20 : Mohamed Ali Kammoun, L’impact de la globalisation sur la musique tunisienne dite « classique »

19h20-19h40 : Débat

19h40-20h : Rencontre musicale avec Hichem Badrani : Les maqâms du naylute

Samedi 09 décembre 2017

Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes Palais Ennejma Ezzahra

 

09h-10h20 : Onzième séance

Modérateur : Nicolas Meeùs

Débats d’actualité en matière de sémiotique modale

09h-09h20 : Nidaa Abou Mrad, Les mutations dans les traditions monodiques et les hybridations systémiques à l’aune de la sémiotique modale

09h20-09h40 : Fériel Bouhadiba, Praxis modale, sémiosis et anamorphose : quelles confluences culturelles pour quelle modernité ?

09h40-10h : Wael Samoud, La « modalité » comme élément de signification pertinent dans l’analyse sémiologique des systèmes musicaux maqâmiques

10h-10h20 : Débat

10h20-11h : Pause café

 

11h-12h : Douzième séance/Séance plénière

Modérateur : Nidaa Abou Mrad

            11h-11h40 : Conférence plénière : Jean During

Sur les traces de Zalzal : soviet maqâm vs qadîm maqâm

            11h40-12h : Débat

12h-12h45 : Concert de clôture

Maqâmât

 


Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publierLes champs marqués sont obligatoires *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WpCoderX