Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil » Samimopinion » Chronique » Quand l’Union Européenne se retourne contre la Tunisie !
jamel tibi

Quand l’Union Européenne se retourne contre la Tunisie !


  Par M. Jamel Tibi

Alors que Le pays vient à peine de rejoindre le cortège des démocraties et d’obtenir le statut d’un partenaire privilégié pour l’union européenne, la Tunisie vient de se voir classée, par cette même UE, parmi les paradis fiscaux qui dérangent l’Europe, un classement qui a surpris plus d’un Tunisien tant cela semble inintelligible pour eux.

Autant avouer qu’un tel classement ressemble, incontestablement, à une fiction romanesque, rocambolesque de surcroît, tant la nouvelle, qui a fait le tour des réseaux sociaux et des médias, a d’ores et déjà donné bien de frissons aux Tunisiens lesquels, crédules qu’ils sont quand ils s’agit de finances, ont longtemps cru que leur pays était pauvre, sans trop de ressources naturelles et ne comptant, au demeurant, que sur l’intelligence de ses enfants pour relever les défis de la croissance économique.

Mais que cherche l’UE à travers cette classification? Est-ce discréditer ce passage de la dictature à la démocratie ou bien dénigrer la volonté des hommes politiques tunisiens de faire de ce pays un véritable havre de paix et un paradis où il fait bon vivre pour tout le monde, y compris pour les Européens ? Ceux-ci ne s’y rendent-ils pas sans visas, alors que les pauvres tunisiens doivent, la mort dans l’âme, s’acquitter des frais de visas, coûteux, pour se rendre dans l’union? Le tout en contradiction avec le principe de la réciprocité et de la libre circulation ! Au lieu de soumettre les Tunisiens à l’épreuve financière, l’UE aurait pu tout simplement mettre en place une réglementation drastique pour le contrôle des frontières et la lutte contre les séjours illégaux.

Cela dit, la classification de la Tunisie parmi les paradis fiscaux relève, à mon sens, d’une volonté de nuire à ce pays où pourtant les femmes ont plus de libertés que les femmes européennes, où l’islamisme radical est combattu sans merci, un pays où toutes les libertés progressent inlassablement. L’UE veut-elle étouffer ce désir nourri par les Tunisiens de faire de leur pays un espace où l’humanité trouve ses repères, où l’humaine condition est dans de bons fauteuils, même si le peuple tunisien ne peut point rêver de se procurer les trésors de Crésus pour devenir un pays réellement prospère. De quoi nourrir en lui le rêve de faire partie de l’espace européen !

A tous les amis de la Tunisie, associez-vous à ce cri contre l’injustice et la honte d’une classification qui, plus est, provient de ceux qui ont appelé au soutien de la Tunisie, y compris en période de « dictature ».


Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publierLes champs marqués sont obligatoires *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WpCoderX