Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil » Samimopinion » Chronique » Libre opinion : 17 décembre. Je n’ai rien à fêter. Par Abdelaziz Kacem
A-Kacem

Libre opinion : 17 décembre. Je n’ai rien à fêter. Par Abdelaziz Kacem


(Un texte en deux temps) :

17 décembre. Je n’ai rien à fêter, je monte plus haut. « Il y a moins de monde », disait Cioran. En ces temps de toutes les névroses, il convient de retourner aux sources de la sagesse. CONNAIS-TOI TOI-MÊME ! Sublime injonction inscrite au fronton du Temple de Delphes et reprise par Socrate. La vraie connaissance est là, mais elle est biaisée par toutes les idéologies, je dis bien toutes, et par tous les mutants de l’inculte. Il n’est pas donné à tout le monde de se connaître. Outre le savoir et l’aptitude à l’introspection, l’opération exige du courage et de l’endurance. Dans ses « Quelques pensées de Monsieur Teste » (Œuvres II, p. 68), Paul Valéry nous recommande : IL FAUT ENTRER EN SOI-MÊME, ARMÉ JUSQU’AUX DENTS. Conseil stratégique s’il en fût. Que de fois, à mon corps défendant, me suis-je lancé dans ces descentes orphiques. Je n’en sortais ni tout à fait indemne, ni tout à fait démuni. Heureux les simples d’esprit, les aplatis. Ils ne sont astreints à rien.

¤     ¤     ¤

Il y a deux jours, j’appelais à monter plus haut. La tour d’ivoire ? Que non ! En prenant de l’altitude, on voit mieux l’insignifiance des choses. Au temps de la tyrannie, le pays était TORTURÉ. La révolution l’a « TARTOURÉ ». Quand elles étaient trafiquées, les élections nous donnaient des présidents à 99% des suffrages. Libres, elles nous ont infligé un président (provisoire, il est vrai) à 0,01%. L’Assemblée est passée des Béni-oui-oui aux Béni-non-non. Pour fêter ses sept ans, la Pseudo-Révolution nous a gratifiés d’un élu avec juste 1% des inscrits. C’est de la NANO-DÉMOCRATIE. Et qui est ce député ? Un blogueur diarrhéique, condamné par la Justice, qui se dit daeshien, un enfant légitime de cette P. à la brouette. Il est des urnes que l’on voudrait à jamais funéraires.

A.K.


Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publierLes champs marqués sont obligatoires *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WpCoderX