Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil » Samimopinion » Chronique » Clin d’œil : Le chien aboie et la caravane passe. Par Brahim Chaouch
brahim chaouch

Clin d’œil : Le chien aboie et la caravane passe. Par Brahim Chaouch


Le chien aboie et la caravane passe. Cet adage populaire nous interpelle assez souvent, et plus particulièrement ces sept dernières années qui nous ont fait voir des vertes et des pas mûres. En ce sens que la plupart des Tunisiens subissent sans relâche le diktat des brigands et des spéculateurs, l’envolée des prix, et l’érosion de leur pouvoir d’achat.

Tout cela sans réaction efficace de la part de tous les gouvernements post-révolution, y compris celui de Youssef Chahed qui a simulé un branle-bas de combat pour juguler toute forme de spéculation, et agir dans le sens de la baisse des prix. Hélas, à ce jour c’est le statu quo, et la valse des prix continue sa trajectoire haussière, et on peut citer seulement à titre d’exemple, l’huile d’olive, les légumes et les fruits, les féculents, les épices, l’électricité, l’eau, le gaz, les carburants, etc…

Et que le peuple aille se gaver de pain trempé dans l’eau ! Mais, attention au feu qui couve sous la cendre.

B.C.


Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publierLes champs marqués sont obligatoires *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WpCoderX