Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil » Samimopinion » Chronique » Chronique-Médias: La brise de Nessma devient tempête pour Mariem Belkadhi
nessma

Chronique-Médias: La brise de Nessma devient tempête pour Mariem Belkadhi


Meriem Belkadhi a quitté NessmaTV, après un parcours assez et assez conséquent comparé à d’autres collègues à elle, sur la même chaîne ou ailleurs. Elle a fait son travail dans le respect enthousiaste de la ligne éditoriale de l’entreprise, devant parfois chanter pour l’automne et pour le printemps. C’est sans doute cela le propre d’un journaliste professionnel : il est au service du système dans lequel il fonctionne et c’est à sa capacité d’adaptation aux différents contextes professionnels que l’on évalue et reconnaît sa compétence. Sa pensée personnelle ? Elle peut être reconnaissable implicitement quand il peut et veut lui donner un effet, sinon il doit fonctionner en FreeLens.

Toutefois, ce qui est attendu, c’est de voir bouger la dynamique d’émulation entre les deux couples NessmaTV-ShemsFM et AttounisyaTV-MosaïqueFM. C’est en gros ce duel à tonalité variée qui a commandé jusqu’à présent la mobilité des animateurs de la place, au moins sur le Grand Tunis, avec parfois une implication, en biais, de JawharaFM, principale radio à l’intérieur (on se souvient de ses premières coopérations avec NessmaTV).

C’est donc cette carte qu’il ne faudra pas manquer d’actualiser, à l’occasion de ce départ, autant au moins, sinon plus, que ce qui est explicitement déclaré quant à un nouvel alignement de Nabil Karoui sur les rangs de Rached Ghannouchi. La logique de Nabil Karoui est bien connue et tous ceux qui ont travaillé avec lui le savaient avant de commencer. On fait semblant d’être surpris seulement à la rupture. C’est courant dans le secteur et cela se comprend. On joue toujours selon les cartes et les conditions du terrain.

A la fin ? Ce qui semble être prévisible ? Meriem, déjà à Mosaïque, ne sera plus ni à Nessma ni à Shems, mais bientôt à AttounsyaTV, à moins que de nouvelles cartes n’interviennent pour inverser la logique déjà en fonctionnement pour la circonstance.

Sadock Abderrahman

 


Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publierLes champs marqués sont obligatoires *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WpCoderX