Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil » CultuSamim » Arts » Billet : La souffrance, l’homme et la musique. Par Samir Becha
samir becha

Billet : La souffrance, l’homme et la musique. Par Samir Becha


Il est clair que la souffrance habite chez l’homme, mais pas dans la musique, et cela va de soi pour l’émotion. C’est l’être humain qui fait et écoute la musique et vit la souffrance, l’émotion et toutes les niaiseries sonores. La mémoire culturelle est un préalable aux raffinements de souffrance et d’émotion. Généralement, la confusion se porte entre le jugement esthétique et le sentiment d’adéquation qui est directement lié à la capacité de connaissance. Reste à admettre que s’engager dans la création, c’est être, dans chacune des dénombrables dimensions de la musicalité, créateur d’émotions. Au-delà de tout cela, le retour à l’ordre sentimental à partir de l’art, la musique dans le cas échéant, ne peut jamais être considéré comme manifestation à l’encontre des théories structuralistes, mais plutôt un retour pour pouvoir expliquer et élucider l’ordre du symbolique tout en se référant aux multiples champs disciplinaires, essentiellement la psychologie comme locomotive de multiples sous disciplines.


Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publierLes champs marqués sont obligatoires *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WpCoderX